Anne-Marie Parizot s’est envolée

Anne-Marie Parizot

Anne-Marie venait d’acquérir un ordinateur portable rose, pour s’assurer qu’il soit bien le sien, disait-elle dans un grand sourire lumineux. Elle voulait ouvrir un blog pour sa chorale, sa grande passion. Lectrice enthousiaste de Memoire Vive et du livre « La Femme digitale », elle avait rencontré Isabelle Juppé en mars lors d’une soirée Girl Power 3, où elle avait fait de nouvelles de rencontres. Elle nous avait quittées, ce soir-là, la tête pleine de projets et avait l’intention de se lancer plus activement dans le numérique (des blogs en passant par l’Ile Verte). Anne-Marie Parizot était aussi une girl-power-entrepreneuse avec son mari, mère de trois beaux garçons travaillant dans l’Internet, et grand-mère d’un adorable et vif petit garçon.

Il y a quelques jours, Anne-Marie a rejoint les anges musiciens

Girl Power 3.0 #3

Troisième édition de Girl Power 3, Paris, 20 mars 2008.

Voir aussi note chez La femme aux semelles de vent et ET d’Orion.

5 commentaires sur “Anne-Marie Parizot s’est envolée

  1. J’ai appris ce matin le décès d’Anne-Marie par une amie qui la connaissait bien.
    J’accompagnais la messe à l’orgue et j’ai pensé à elle.
    Comme elle, j’adore la musique. Je joue du piano depuis toujours et de l’orgue depuis 2 ans. Cette année, je vais créer une chorale d’enfants dans la même ville qu’elle.
    Ma fille aînée a connu son fils Benoît.
    Je souhaite bon courage à toute sa famille.
    Amicalement.
    Michèle

  2. Elle est passée très vite Anne-Marie dans ma vie de femme digitale, quelques heures à peine, le temps d’une soirée Girlpower3.0 . Mais il est des instants qui pèsent et durent plus que d’autres. Il irradiait tant de belles choses d’elle, bonheur, tendresse, courage,espoir, que je me souviens de chaque minute partagée, jusqu’à ce qu’elle me dépose en voiture devant ma porte à une heure et demie du matin. Je savais pas que cette rencontre serait notre première et dernière, sur cette terre. Elle fait désormais partie des êtres qui m’accompagnent de là-haut …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *